Ceci est un poème

Il y a trop de poésie , trop de poètes. Trop de poésie dans les livres de poésie. Mais pour faire de la poésie, il faut suer sang et eau, sperme et cyprine, éjaculer des rats, bouffer des vers, menstruer des renoncules, des fleurs de bétail, être pauvre et à découvert à la fin du mois, prêt à tous les suicides et à tous les meurtres narcissiques, à toutes les orgies démoniaques, se faire traiter de pédé, de gouine, de sac à merde, de sac à foutre, de boîte à caca, de garage à bite ou bien être dans le silence ascétique après une jeunesse rock n' roll à avoir fumé du shit et bu des bières et des tequilas frappés, à baiser des morues et des putes, à avoir fait une bouffée délirante, à connaître les miasmes des dieux imaginaires et schizophrènes, se faire traiter de taré et d'idiot.

 

Il y a vraiment trop de poésie , trop de poètes.

 

 

novembre 2020

 

ERIC DUBOIS 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0